Projet Sportif

L’école de Handball du Rhodia Club Handball

Le Baby Hand

L’activité Baby-hand s’adresse aux enfants âgés de 3 à 5 ans, scolarisés en cycle « maternelle ».
A cette période, l’enfant construit son répertoire moteur de base composée d’actions motrices fondamentales : les locomotions, les équilibres et les manipulations, les projections et récupérations d’objet.
La construction de ces actions se fait par étape. D’abord acquises dans leur forme simple, elles sont peu à peu enrichies puis diversifiées. De plus, l’enfant de cet âge éprouve le besoin de grandir, d’être autonome et le manifeste par la volonté de faire seul.
La fonction symbolique est importante et l’enfant invente des histoires à partir des objets et des situations en les investissant.

Le mini Hand (-9)

Le Minihand concerne les enfants de 5 à 9 ans.
A ce stade, l’objectif est de faire découvrir les bases du handball, à des enfants dont la seule préoccupation repose sur le jeu.
Sur le plan technique, tous les enfants cherchent à s’approprier le ballon, et éprouvent des difficultés à le « lâcher » pour servir les copains. On constate donc, tout naturellement, dans le jeu, un effet « grappe » autour du ballon.
Sur le plan physique, l’enfant, faiblement coordonné, adore courir, mais ne sait doser ses efforts. Il reste faiblement exposé aux blessures, sur la base d’une musculature très « souple ».L’objectif de l’éducateur, pour la découverte du handball, est d’animer des ateliers ludiques où cohabitent des jeux à thème, avec ballon, et des jeux de coordination athlétique, à base de vitesse et réaction.
Pour l’enfant, dans tout jeu, il y a un vainqueur. Il est donc primordial que chaque jeu fasse gagner des points, pour satisfaire l’envie d’être vainqueur, sans pour autant se comparer aux autres de manières abusives. Dans cette catégorie, le RCHB ouvre ses portes au plus grand nombre, sans aucun esprit sélectif. Les rencontres du Samedi, animées sous forme de plateaux, sont ouvertes aux licenciés de tous niveaux.

Les -11 (Filles et Garçons)

Cette étape est l’âge d’or des acquisitions techniques et motrices.
En effet, l’enfant reste toujours très « joueur », mais son envie de progresser, d’apprendre, son développement de l’esprit collectif et de sa coordination physique, autorisent les éducateurs à la mise en place de séances basées sur :

  • Un travail technique, avec des ateliers à thème, qui permettent à l’enfant une grande répétition des gestes basiques.
  • Un travail athlétique, où l’endurance (avec ballon) s’ajoute à des ateliers de coordination-vitesse, animés sous forme de jeu.
  • Du jeu à thème, ludiques, avec ballon.

Les rencontres du Samedi permettent aux éducateurs d’évaluer l’acquisition des bases travaillées aux séances d’entraînement. Il est donc important que les enfants soient assidus à ces séances (« On joue comme on s’entraîne »), et se rendent disponibles pour le match du Samedi.
(Le progrès par la confrontation). Lors de ces rencontres, le score est toujours placé au second plan, derrière la progression individuelle et collective.

Les effectifs, parfois importants, obligent les éducateurs à opérer une sélection.
L’objectif prioritaire est de faire jouer tous les enfants le plus régulièrement possible. Les temps de jeu se répartissent ensuite en fonction des aptitudes démontrées par l’enfant, lors des séances d’entraînement, et non dans la volonté que les « meilleurs » jouent pour faire gagner l’équipe.
A ce stade de leur formation, les rencontres permettent avant tout de mesurer les progrès de l’enfant. Chez les enfants en plus grande difficulté sur le plan du jeu, la recherche de progrès se déroule lors des séances d’entraînement, et non durant les rencontres, où son plus faible niveau peut entraîner une « mise à l’écart » naturelle, de la part des autres enfants.
Ce comportement risquant de « bloquer » davantage encore sa progression, l’éducateur veille à lui accorder une attention soutenue pour permettre sa « mise à niveau ». Les éducateurs et dirigeants intègrent également dans le choix des compositions d’équipe, la notion d’« ESPRIT de GROUPE », qu’il est vital de développer sur le plan mental, pour répondre aux exigences futures d’un sport collectif.
Dans le choix du niveau de jeu, le RCHB veille à inscrire ses équipes face à une adversité relevée lors des positionnements brassages de début de saison. L’enfant est compétiteur par nature. Il joue pour gagner. Cet « esprit de gagne » doit être cultivé, mais la victoire face à une faible adversité freine le progrès. En revanche, d’autre équipes seront engagées à un niveau moins élevé afin que tous les joueurs puissent progresser le week end en plus des séances hebdomadaires.

Pour ces 3 secteurs de l’école de handball, les attentes sont : de l’assiduité, de la motivation, de l’écoute, de la participation mais surtout de la bonne humeur !

Comment Structurer tout cela ?

Dès la saison 2021/2022, le Rhodia Club souhaite améliorer son dispositif de formation, proposer une meilleure qualité de formation, une offre de pratique plus complète.

Les éducateurs

Le Rhodia Club Handball s’engage à ce que 100% des éducateurs qui vont intervenir sur un des collectifs de notre école de handball soient formés et diplômés (diplôme fédéral ou d’état). Ils pourront s’accompagner d’un parent volontaire qui souhaite se former et/ou de personne en stage/formation au sein du club.

Le Multisports

L’omnisports est l’excellence de l’éducation sportive. Être dans un club omnisports est une chance, c’est notre cas. C’est une chance d’abord pour les enfants qui peuvent découvrir plusieurs activités. Cette démarche pluriactive serait la clé d’entrée de ce parcours d’excellence que nous souhaitons mettre en place.
Des études ont prouvé qu’un enfant qui effectue des activités multisports développe deux fois plus de compétences qu’un enfant mono-activité.
Le multisports permet donc à l’enfant de développer d’avantage de capacité psychomotrice et d’aller au bout dans l’expression de son talent.
Ce que nous voulons construire c’est un parcours des plus jeunes vers les plus grand , en commençant par les plus petits où nous leur permettrons grâce au multisports la possibilité de toucher à plusieurs activités et qui amèneront des compétences différentes afin de construire les fondations solides du sportif de demain.
Donc en lien avec Le Rhodia Omnisports, nous allons ouvrir un créneau supplémentaire « multisports » pour le mini hand ainsi que les -11.

Le Handball

Le handball reste le sport que votre enfant a décidé de pratiquer, il sera donc au centre de notre projet, développer une offre de pratique plus complète avec nos éducateurs diplômés fera que votre enfants progressera et s’épanouira dans les meilleures conditions :

Rhodia Club Handball Rhodia Omnisports
Baby Hand 1 entrainement Possibilité de faire 1 entrainement
Mini Hand (-9) 1 entrainement 1 entrainement « multisports »
-11 (Garçons et filles) 2 entrainements 1 entrainement « multisports »

A cela, se rajoute 1 semaine sur 2 environ les rencontres le week end.
Cette option multisports n’augmente en aucun cas le coût de la licence de l’enfant.

La finalité de ce projet est de créer une continuité avec le moment où les enfants vont entrer au collège. La suite logique de ce parcours créée depuis le baby hand, est que les enfants intègrent notre section sportive du collège Jean Ferrat à Salaise sur Sanne. S’ils arrivent avec de meilleures bases grâce au nouveau modèle de l’école de handball, ils pourront encore progresser d’avantage avec la section sportive car les bases seront déjà acquises.